cgtpic44.com

cgtpic44.com

LES AGENCES DE NOTATION GENERENT UN BILAN SOCIAL DRAMATIQUE

Bernard DUPIN                                                                          

 

Administrateur CGT

  Groupe La Poste

20 juin 2013

L'invité de la semaine de l'Humanité

 

L'objectif de ce billet est de proposer une grille de lecture de la situation de La Poste au travers de l’existence des agences de notation, qui confirme la thèse que ces agences sont des parasites.

 Si elles sont connues pour les notes qu'elles donnent aux Etats, leur véritable marché sont les entreprises comme La Poste qui leur permet des taux de rentabilité de 39% à 58% pour certaines.

Ces mêmes agences de notation qui ont permis la crise des "subprimes" de 2008, le scandale Enron de 2001 ou de Lehman Brothers notée « A » la veille de son effondrement, ne sont qu’un outil au service du capitalisme financier.

 La Poste est évaluée par Standard & Poor's (A perspective positive) et Fitch (AA perspective négative).

 Pour la Banque Postale, c’est du A+ chez Standard & Poor's et AA- chez Fitch, avec perspective négative pour les deux.

 Selon un barème de Standard & Poor's pour les États-Unis, une entreprise doit verser au minimum 70 000 dollars au début du processus de notation, puis un abonnement de «surveillance» atteignant environ la moitié de cette somme initiale.

Voilà de l’argent détourné du service public et des salariés.

Pour les dirigeants de La Poste, la politique menée doit nécessairement avoir pour objectif le besoin impérieux de maintenir ces notes, ce qui génère des décisions aussi dangereuses que des métastases dans un cancer.

Pour conserver une note acceptable, il faut donner à ces agence de notation des gages de bonne conduite, ce qui équivaut à affaiblir le service public postal, à supprimer des emplois et à vendre le patrimoine.

Le bilan des agences de notation est loin d'être brillant. Leur manque d'impartialité, l'influence qu'elles exercent sur les marchés et leur soumission à l'idéologie libérale pose de graves problèmes auxquels il convient de s'attaquer.

 Il est temps de reprendre en main la destinée de ce service public et de ne plus laisser notre avenir entre les mains de ces parasites qui n'ont aucune légitimité.

 
 


21/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres