cgtpic44.com

cgtpic44.com

LE BUREAU DE SEYCHES PEUT- ETRE SAUVE

http://www.sudouest.fr/    Publié le 09/05/2013 à 06h00

Le bureau de poste peut-être sauvé

Les usagers veulent rester vigilants.

Les usagers veulent rester vigilants. (Photo Patricia Paties-Cassol)


L’Association des usagers du bureau de poste a relevé son défi. Face à la menace de faire muter son bureau de poste en agence postale communale, moins performante à ses yeux, elle s’est structurée, soutenue par la municipalité, a informé les usagers et fait des propositions.

Le 4 avril dernier, à l’initiative de Pierre Camani qui avait été saisi par l’association, une réunion a été organisée à la mairie de Seyches (47) entre l’association, des élus et des responsables départementaux de La Poste, dont Christian Vignolet, directeur départemental, principal interlocuteur des usagers sur ce dossier. Une réunion où l’association a pu présenter de vive voix ses revendications. À ces demandes, Christian Vignolet a rétorqué que 23 clients par jour fréquentaient le bureau de poste et que cela était trop peu pour le maintenir en l’état. Un comptage réfuté par les membres de l’association qui en compte le double. Une différence imputable aux opérations bancaires diversement prises en compte.

 

Le directeur départemental a donc pris acte du refus exprimé par les usagers et les élus et a fait un pas en faisant des propositions concrètes : affecter régulièrement un agent formé au métier de La Poste, douze heures d’ouverture hebdomadaire, la présence d’un conseiller financier une demi-journée toutes les deux semaines. Il a également assuré vouloir être vigilant quant à l’approvisionnement en espèces. Il a cependant refusé l’installation d’un distributeur automatique de billets et suggéré plutôt l’ouverture de La Poste l’après-midi.Ce dernier point a été annoncé lundi soir au cours d’une réunion publique.

Un engagement écrit exigé

Dans la semaine, un sondage effectué auprès des usagers a fait apparaître le refus de ceux-ci pour ce changement d’horaires.

L’association attend maintenant un engagement écrit de la direction départementale pour confirmer ces propositions. Même si la transformation d’un bureau de Poste vers une agence postale communale ne peut se faire sans l’aval du Conseil municipal de la commune concernée, les usagers veulent rester prudents. La balle est donc à nouveau dans le camp de La Poste.

Allemans-du-Dropt · Pierre Camani


09/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres